CNRS – Postdoc – Développement d’un prototype de panneaux photovoltaïques sur ballon suspendu en altitude

31/05/2022

Lieu de travail : IPVF PALAISEAU
Date de publication : jeudi 20 octobre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 2 Janvier 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2800 euros brut mensuel
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

 

IPVF EN BRIEF

Become an actor of the Energy Transition by joining a team driven by innovation and impact to address today’s most decisive challenges.

IPVF – Institut Photovoltaïque d’Île-de-France, is a global Research, Innovation and Education center, which mission is to accelerate energy transition through science & technology.
Gathering industrial PV leaders (EDF, TotalEnergies, Air Liquide, Horiba and Riber) and world-renowned academic research organizations (CNRS, Ecole Polytechnique), multi-disciplinary and international IPVF teams conduct research for clean energy technologies. Supported by the French State, IPVF is labelled Institute for Energy Transition (ITE).

Research activities range from silicon technologies to thin film technologies based on CIGS, III-V or perovskites. The IPVF hosts about 150 researchers from different backgrounds, specializing in physics, chemistry, materials science, optics and nanoscience, in a stimulating research environment.

IPVF at a glance:
• An ambitious Scientific and Technological Program (6 programs divided in 24 work packages): from tandem solar cell technologies to economy & market assessment, state-of-the art characterization, photocatalysis and breakthrough concepts.
• State-of-the-art technological platform (8,000m²): more than 100 cutting-edge equipments worth €30M, located in cleanrooms (advanced characterization, materials deposition, prototypes for fabrication, modelling…).
• High-standard Education program (M.S. and PhD students).

 

 

CONTEXTE DE TRAVAIL

Ce contrat de postdoctorat s’inclut dans le cadre du projet CABLESOLAR qui vise à concevoir des ballons captifs placés à haute altitude capables de générer de l’énergie renouvelable via des panneaux solaires fixés sur le revêtement du ballon. Nous cherchons un(e) candidat(e), curieux(se) et autonome capable de s’approprier et mener à bien les différents aspects de recherche et de développement technologique Cela inclut la conception, la réalisation et l’étude d’un prototype de ballon captif (aérostat) équipé de cellules solaires et d’électronique de mesure des performances.

 

CABLESOLAR a été sélectionné par la Chaire « Énergies durables » d’EDF de l’Institut Polytechnique de Paris qui a pour objectif de développer des activités de formation et de recherche dans le domaine des énergies durables.


https://www.polytechnique.edu/recherche/chaires/les-chaires-en-energie

Nous sommes en train de demander des financements supplémentaires pour poursuivre ses travaux pendant une année supplémentaire (via notamment des appels de prématuration de Start-up sur le campus de Saclay/ école Polytechnique)


Le projet sera hébergé par le laboratoire UMR IPVF, l’une des références françaises dans la fabrication et l’étude de panneaux solaires basés sur différentes technologies à plusieurs stades de leur développement et applicables dans différents contextes énergétiques. Cela s’étend du silicium (qui domine le marché mondial) aux technologies couches minces (CIGS, Pérovskites) et souples qui sont très pertinentes pour le projet CABLESOLAR. Il s’appuiera notamment sur l’expertise des chercheurs CNRS (Géraud DELPORT, chargé de recherche porteur du projet et Jean-François GUILLEMOLES) dans la compréhension des phénomènes photovoltaïques et des spécificités des différentes technologies implémentées. De plus, dans ses programmes de travail, l’IPVF développe aujourd’hui des boîtiers de contrôles pour suivre le fonctionnement des panneaux solaires en autonomie sur des longues durées.


Collaborations envisagées au sein du campus de l’Institut Polytechnique de Paris :

CABLESOLAR est pensé comme un projet hautement pluridisciplinaire qui devra s’appuyer sur un certain nombre d’expertises complémentaires. Notamment, nous avons tissé un partenariat étroit avec la startup TANKERS, incubée à l’école Polytechnique et spécialisé dans la conception de revêtement robuste pour fabriquer des ballons stables dans le temps.

De plus, nous sommes en discussion avec le laboratoire LMD/SIRTA de l’école Polytechnique pour y réaliser nos campagnes de vols de ballons au sein de leur plateforme de mesures météorologiques et de performances d’énergies renouvelables.

Références bibliographiques : 

[1] G.S. Aglietti, T. Markvart, A.R. Tatnall, and S.J. Walker, Prog. Photovoltaics Res. Appl. 16, 349 (2008).
[2] G.S. Aglietti, S. Redi, A.R. Tatnall, and T. Markvart, IEEE Trans. Energy Convers. 24, 442 (2009).
[3] J.-C. Dupont, M. Haeffelin, Y. Morille, V. Noël, P. Keckhut, D. Winker, J. Comstock, P. Chervet, and A. Roblin, J. Geophys. Res. 115, D00H24 (2010).
[4] K.M. Gajra and R.S. Pant, in 2014 1st Int. Conf. Non Conv. Energy (ICONCE 2014) (IEEE, 2014), pp. 65–68.
[5] K. Ghosh, A. Guha, and S.P. Duttagupta, Energy Convers. Manag. 154, 286 (2017).

 

MISSIONS

Le projet étant hautement pluridisciplinaire, le candidat ou la candidate devra être capable de faire avances des aspects variés et différents du projet. Dans l’ordre de priorité du projet, nous attendons du candidat de travailler sur les points suivants :


• Conception, réalisation et utilisation d’un prototype de ballon captif (aérostat) équipé de panneaux solaires et d’électronique de mesure des performances.
• Suivi des performances des cellules solaires lors de campagne de mesures lors du « vol » du ballon sous différentes conditions météorologiques (vent, température, ensoleillement)
• Inclusion des technologies de cellules solaires actuellement développée à l’IPVF (CIGS, pérovskites, silicium,…) sur les prototype de ballon aérostat

Cependant, en fonction de son expertise personnelle, le candidat aura une latitude pour travailler préférentiellement sur certains aspects du projet.

 

COMPETENCES

– Connaissance de base sur les systèmes photovoltaïques : électronique, optique,
– Acquisition, gestion et traitement de données
– Connaissances de base en physique-chimie des semiconducteurs
– Aspects qui constituent un « plus » dans le CV mais non indispensable : Fabrication de cellules solaires en couches minces ( CIGS, pérovskites),

– Connaissance en aérodynamique, en mécanique des fluides et/ou en météorologie.

 

CONTACT

geraud.delport@cnrs.fr

jean-francois.guillemoles@cnrs.fr

Need a direct line?

Feel free to contact us for more information about our offers.

  • +33(0)1 69 86 58 60
  • contact@ipvf.fr
Contact us