Chloé Dindault, doctorante à l’IPVF et détachée au Laboratoire de physique des interfaces et des couches minces (LPICM, École polytechnique / CNRS), est nommée lauréate 2019 d’une bourse Siebel Scholars. Depuis sa création en 2000, le programme Siebel Scholars reconnaît chaque année près de 100 étudiants exceptionnels des meilleures écoles supérieure du monde en affaires, en informatique, en science de l’énergie et en bio-ingénierie. Le programme a permis la construction d’un réseau de plus de 1 300 lauréats composé d’universitaires, de chercheurs et d’entrepreneurs. Ce réseau prestigieux rassemble des perspectives diverses en affaires, sciences et ingénierie afin d’influencer les technologies, politiques et décisions économiques et sociales qui façonnent notre avenir.  

Chercheuse en science des matériaux, spécialisée dans le photovoltaïque, Chloé Dindault mène des travaux en procédés de fabrication pour des nouveaux matériaux de panneaux photovoltaïques.

Pour l’École polytechnique, c’est la première fois qu’une jeune femme est récompensée par la bourse Siebel Scholar. Pour Chloé Dindault « c’est une chance incroyable, avec un parcours universitaire comme le mien, de pouvoir intégrer un réseau aussi prestigieux. »