Affirmer une ambition forte

L’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France (IPVF) a pour ambition de devenir l’un des principaux centres mondiaux de recherche, d’innovation et de formation dans le domaine de l’énergie solaire photovoltaïque en fédérant des équipes de recherche académiques reconnues au plan international et des industriels leaders de la filière photovoltaïque.

L’IPVF a pour objectif d’améliorer les performances et la compétitivité des cellules photovoltaïques et de développer de nouvelles technologies de rupture en s’appuyant sur trois leviers:

Fichier 1ipvf

Un programme de recherche visant les hauts rendements de conversion, les faibles coûts de fabrication et la compatibilité avec les enjeux du développement durable des dispositifs et procédés développés.

Fichier 1ipvf

Une plateforme de recherche expérimentale ouverte aux acteurs de la filière photovoltaïque regroupant des équipements de recherche clés dans un bâtiment dédié et capable d’accueillir les chercheurs des partenaires. Cette plateforme évolue continuellement pour s’adapter aux besoins des projets de recherche et rester à la pointe des technologies.

Fichier 1ipvf

Un programme de formation principalement fondé sur un master, l’encadrement de doctorants, et une formation continue.

Exploiter un contexte photovoltaïque favorable à l’innovation technologique

Dans un contexte où la quasi-totalité des modules photovoltaïques sont produits hors d’Europe (97%), les avancées devront être fondées sur des innovations et ruptures technologiques.

A ce jour, la technologie dominante, le silicium, est limitée en théorie à 29% de rendement, c’est-à-dire sa capacité à transformer des photons en électricité. Or, les technologies tandems, qui consistent en l’association de deux cellules constituées de matériaux différents et complémentaires pourraient dépasser en théorie des rendements de 42%. Fondées sur de nouveaux procédés de fabrication industrielle qui constituent une rupture, elles offrent des opportunités en termes de développement de propriété intellectuelle et de positionnement industriel de nouveaux entrants dans la filière, sur un marché estimé à plusieurs centaines de milliards de dollars par an à l’horizon 2035. De nombreux verrous technologiques sont encore à lever concernant la sélection des matériaux constitutifs, les procédés de fabrication à grande échelle et les coûts de production. Si plusieurs instituts internationaux ont déjà lancé des programmes ambitieux en ce domaine, l’IPVF a déjà obtenu, en 4 ans seulement, des résultats prometteurs en la matière.

Partenaires de l'IPVF